Topo sur les ventes de terrains municipaux

De quoi s’agit-il réellement ?

Rappel :

Suite à des baisses exponentielles des dotations globales de fonctionnement (DGF) versées par l’Etat aux communes (depuis que les communes existent ou presque) nous avons, comme d’autres communes, cherché des relais de ressources.

Nous citons fréquemment le montant du désastre : près de 6 000 000 € de recettes perdues, et des charges SRU et FPIC (fonds de Péréquation Inter Communal) en croissance permanente.

Donc l’ETAT nous prélève 120 000 €. On donne d’une main et on reprend de l’autre

Nous avons un parc de terrains municipaux, dont une partie sont constructibles car classés en zone UB ou UX par le PLU mis en place par l’équipe précédente (2008/2014) et contre lequel nous avions voté !
Ensuite des propriétaires riverains d’autres terrains sur le quartier Princesse nous ont proposé d’acquérir des parcelles en continuité des leurs, ce que nous avons accepté.

Une Propriétaire voisine de la parcelle de 1800 m² du Bois Doré a monté une association pour s’opposer à ces ventes. Elle a entraîné derrière elle quelques personnes déjà dans l’opposition à notre équipe.

Surface projet : 0,000093 % du total